Humboldt-Universität zu Berlin - Kultur-, Sozial- und Bildungswissenschaftliche Fakultät - Institut für Asien- und Afrikawissenschaften

Humboldt-Universität zu Berlin | Kultur-, Sozial- und Bildungswissenschaftliche Fakultät | Institut für Asien- und Afrikawissenschaften | Regionale Fachbereiche | Seminar für Afrikawissenschaften | Veranstaltungen | Termine | 09.11. Afrikalinguistisches Kolloquium: Traces des morphèmes d’extensions verbales en ngbaka-mīnāgendē, une langue ubangienne de la RD Congo (Jean-Pierre Donzo)

09.11. Afrikalinguistisches Kolloquium: Traces des morphèmes d’extensions verbales en ngbaka-mīnāgendē, une langue ubangienne de la RD Congo (Jean-Pierre Donzo)

“Traces des morphèmes d’extensions verbales en ngbaka-mīnāgendē, une langue ubangienne de la RD Congo” - Vortrag von Jean-Pierre Donzo (Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe/ Kinshasa) im Rahmen des Afrikalinguistischen Kolloquiums
  • Wann 09.11.2021 von 16:15 bis 17:45 (Europe/Berlin / UTC100)
  • Wo Institut für Asien- und Afrikawissenschaften, Invalidenstr. 118, Raum 410 & Zoom-Übertragung
  • Name des Kontakts Christfried Naumann (christfried.naumann (AT) hu-berlin.de, bitte kontaktieren bzgl. Zugangsinformationen per Zoom)
  • Termin zum Kalender hinzufügen iCal

L’unité des langues du Niger-Congo se confirme aujourd’hui de plus en plus, ainsi parmi les caractéristiques de la proto-langue aujourd’hui discutée est la présence des proto-formes des morphèmes d’extensions verbales. Voeltz (1977, p. vii) paraphrasant Delafosse à propos des classes nominales, affirme qu’ «Il n’est sans doute pas un groupe Niger-Kordofanian dans lequel on ne retrouve point, à un degré plus ou moins apparent, sous une forme ou sous une autre, des traces des extensions verbales». L’évidence se confirme par la présence, au niveau synchronique, dans certaines langues de la famille Niger-Congo, des morphèmes d’extensions verbales notamment dans les langues des groupes Benoue-Congo (Emenanjo, 1978; Kari, 1995; Onukawa, 1999), Adamawa-Ubangi (Boyd, 1995; Cloarec-Heiss, 1986) et Kru (Bing, 1993). La morphologie verbale du ngbaka-mīnāgendē, langue ubangienne parlée en République Démocratique du Congo, montre des traces des morphèmes d’extensions verbales en ngbaka aujourd’hui non fonctionnels. Plusieurs consonnes de cette langue au niveau C2 sont des consonnes probables des morphèmes de dérivation verbale à partir des verbes monosyllabiques, mais leur grand nombre et leur diversité ne permettent pas de se fixer définitivement sur la question. Nous tentons ici, à la suite d’importante analyse de Hyman (2007) sur la présence des morphèmes d’extension verbales dans les différentes sous-branches du Niger-Congo, d’analyser les formes verbales ngbaka-mīnāgendē, de manière à détecter la présence des vestiges des morphèmes d’extension verbale dans cette langue.